La formation > Génie Physique


La spécialité Génie Physique

L’ingénieur diplômé de l’ESITech en Génie Physique est un ingénieur généraliste ayant une formation dont le socle scientifique repose sur quatre piliers :
  • L’énergétique (thermique, mécanique des fluides, environnement, etc.)
  • L’instrumentation (optique, caméras, traitement d’images, laser, etc.)
  • Les matériaux (fiabilité, résistance, etc.)
  • Le calcul scientifique (logiciels métiers, modélisation industrielle, etc.)
 
En outre, l’ingénieur en Génie Physique bénéficie d’un solide enseignement en humanités : deux langues vivantes, communication, connaissance de l’entreprise, etc.
 

Trois options (ouvertes sous réserve d'un nombre suffisant d'étudiants)

Après deux années de tronc commun, le futur ingénieur choisit l’une des trois options suivantes en semestre 5 (premier semestre de la dernière année) :

O1 : Diagnostics pour les fluides et les systèmes énergétiques

  • Maîtrise de la conception d’un système optique, en particulier pour l’acquisition d’images
  • Connaissance et pratique des différentes techniques de métrologie optique disponibles sur le marché
  • Connaissance des différents capteurs pour la métrologie des fluides et de leurs propriétés
  • Connaissance et pratique des techniques de mesure basées sur les principes de la spectroscopie moléculaire servant à développer, caractériser et contrôler les écoulements non réactifs et réactifs
  • Pratique des techniques de traitement d’images
  • Connaissance des différents types de laser disponibles sur le marché, de leur utilisation, de leurs possibilités et limites
  • Connaissance de LabView ou logiciel similaire
 

O2 : Fiabilité des matériaux pour le transport et l’énergie

  • Maîtrise d’un outil de modélisation et de simulation pour la physique
  • Connaissance des relations entre la structure microscopique (atomique, micrométrique) et les propriétés macroscopiques des matériaux
  • Maîtrise des techniques de mesure et d’analyse des matériaux
  • Utilisation des matériaux pour le transport
  • Utilisation et fiabilité des composants électroniques
  • Connaissance des contraintes économiques de l’industrialisation
  • Pratique d’essais de fiabilité
  • Mise en œuvre des principes de fiabilité prévisionnelle en conception.

O3 : Modélisation numérique multiphysique

  • Maîtrise de logiciels de calcul scientifique pour l’industrie
  • Maîtrise de la parallélisation de calculs numériques
  • Maitrise des notions physiques importantes en atomisation et dispersion de sprays et à leur modélisation
  • Maîtrise des notions physiques liées à l’évaporation et à la cavitation et à leur modélisation
  • Maîtrise des notions physiques liées au rayonnement et à la propagation des ondes et à leur modélisation
  • Connaissance précise des techniques numériques avancées et de leur application dans un contexte industriel
  • Interactions entre les aspects numériques et expérimentaux